Bunraku

Il s'agit d'un type de théâtre japonais datant de la fin du 16ème siècle. Il est né en composant la forme de narration jôruri et les marionnettes. De ce fait, le bunraku est également appelé 'ningyô-jôruri' (ningyô s'agit des marionnettes).

L'art de bunraku se fonde sur l'alliance de la triade 'sangyô' : le conteur tayû, le joueur de shamisen et les marionnettistes.

Le conteur tayû raconte toute l'histoire de la pièce en jouant les voix des personnages et en déclamant des textes narratifs. Pour ne pas 'tuer' l'énergie de la voix naturelle, il n'utilise jamais de micro.

Pour créer une harmonie parfaite avec le conteur, le joueur de shamisen (instrument de musique traditionnel) doit évoquer l'action et l'état intérieur des personnages. Il doit non seulement avoir une harmonie impeccable avec le conteur mais aussi connaître le thème et les moments clés de la pièce.

Afin de donner des mouvements souples comme l'humain, il y a trois marionnettistes qui font bouger une marionnette. Le marionnettiste qui fait bouger le cou et le bras droit est appelé Omozukai, celui qui fait bouger la main gauche est appelé Hidarizukai et celui qui fait bouger les pieds est appelé Ashizukai. Certaines marionnettes pèsent plus de dix kilogrammes. Il est intéressant de voir à quel point ces marionnettes se comportent comme des humains.

Assister au spectacle de bunraku

Le prix d'un ticket est relativement bon marché : bien que cela varie selon les places, le prix est autour de 2 500 yens. La plupart des spectacles ont lieu dans la région d'Osaka.